Un danger sous-estimé : l’alcool résiduel !

Tout savoir sur les biocarburants et alimentation
juin 10, 2021
La fin du concept de l’Homo-economicus ?
juin 10, 2021

Chacun d’entre nous sait que ce n’est pas une blague de boire et de conduire. C’est pourquoi, après une fête bien arrosée et joyeuse, nous renonçons raisonnablement à conduire notre propre voiture et laissons le chauffeur de taxi nous ramener chez nous. Toutefois, rares sont ceux qui renoncent à une promenade en voiture le lendemain matin, car il est faux de croire que quelques heures de sommeil et un bon petit-déjeuner suffisent à vous dégriser. Même le lendemain matin, les conducteurs doivent utiliser les transports en commun s’ils ont bu la nuit, car la plupart du temps, il y a plus d’alcool résiduel dans le corps que vous ne le pense.

Des conséquences désastreuses

Les conséquences de l’alcool au volant ne se limitent pas à une sévère gueule de bois ou, dans le pire des cas, à un accident dû à une diminution de la concentration et du temps de réaction. La perte du permis de conduire et des points à Flensburg font, également, partie des conséquences.

Déjà avec une valeur de 0,3 pour mille dans le sang et un comportement de conduite ostensible, le conducteur est menacé de se voir retirer son permis de conduire et de recevoir une amende. Avec une valeur de 0,5 pour mille, le conducteur doit compter avec 4 points à Flensburg ainsi qu’avec la perte du permis de conduire pour quatre semaines entières et une amende de 500 €. À 1,1 pour mille, le conducteur est considéré comme totalement inapte à la conduite et, en plus de l’amende élevée, il est puni d’un retrait du permis de conduire pour au moins six mois.

La dégradation de l’alcool ne peut pas être accélérée.

Le taux de décomposition de 0,1 pour mille par heure doit être utilisé comme guide pour calculer l’alcool résiduel, mais il peut varier en fonction des conditions individuelles. Selon l’état de santé, la taille et le poids de chacun, les gens tolèrent plus ou moins bien l’alcool. Si un homme adulte de 80 kilos boit une bière de 0,5 litre et un schnaps toutes les heures de 20 heures à 1 heure du matin, il aura 1,55 parties pour mille dans son sang, à la fin de la soirée.

Avec un taux de décomposition de 0,1 pour mille par heure, la valeur à 9 heures le lendemain matin est encore d’environ 0,75 pour mille. Ce chiffre est supérieur à la limite de 0,5 pour mille, qui entraîne une suspension du permis de conduire d’au moins un mois ou peut même être portée à six mois, en cas d’accident. L’homme ne devrait donc reprendre la route qu’après 14 heures au plus tôt, lorsque son taux est inférieur à 0,3 pour mille.