Trouver un lieu d’échange et de partage pour les enseignants du primaire

Maquillage permanent des yeux
Les avantages du maquillage permanent des yeux
juillet 9, 2020
Fournisseurs de produit extension de cils
Produits spécial extensions de cils : trouver un fournisseur en ligne
juillet 21, 2020
enseignants

Les échanges entre les enseignants pourront être décrits à partir des différents termes qui sont plus ou moins interchangeables comme la collaboration, la concentration, la coopération, la coordination, la collégialité, le travail d’équipe, etc. L’augmentation de la responsabilité des professionnels dans les écoles primaires peut provoquer les pratiques collectives des enseignants. Les pratiques collectives d’enseignants primaires peuvent varier en allant du simple échange d’informations jusqu’à la conception et aussi à une mise en œuvre de l’activité professionnelle commune. Il est donc nécessaire pour les enseignants primaires de trouver un lieu d’échanges et de partage.

L’importance des échanges et de partage pour les enseignants primaires

La collaboration des enseignants, c’est un moyen recommandé afin de résoudre collectivement les problèmes qui sont liés au contexte local. Par exemple, elle doit permettre d’encourager et de soutenir les collègues qui sont en difficulté afin de leur transmettre des façons de faire, des savoir-faire, des connaissances pour surmonter tous les obstacles. D’ailleurs, elle doit permettre aussi de susciter l’inventivité et la créativité de solutions aux problèmes particuliers qui sont liées à la socialisation des élèves et à leur apprentissage. Pour les enseignants primaires, le travail collectif constitue une partie intégrante d’un processus de professionnalisation. C’est un instrument de développement des enseignants. Dans ce cas, il doit susciter l’apprentissage des nouveaux savoirs venant de la compréhension et de l’analyse des situations professionnelles pour trouver des ressources pédagogiques. Ainsi, travailler ensemble favorise le partage des expériences, la réflexivité, les remises en question, la reconnaissance des problèmes, la prise de recul. Il existe un certain décalage entre les pratiques effectives au centre de l’établissement et les injonctions institutionnelles qui sont relatives au travail. Le travail collectif effectif d’enseignants consiste à mettre en œuvre des prescriptions. Pour plus d’informations, voir sur lasalledesmaitres.com

Les facteurs influençant le travail collectif

Il y a plusieurs facteurs influençant le travail collectif des enseignants primaires au sein de l’école y compris les ressources pédagogiques cycle 3 qui sont mobilisées par les enseignants. Les préoccupations pédagogiques des enseignants peuvent influencer le travail collaboratif des enseignants comme les inquiétudes, les soucis, les questionnaires, les problèmes qui sont liés à leur enseignement. Le sentiment de compétences d’enseignants peut aussi avoir un effet sur l’intensité de travail collaboratif des enseignants. Par contre, le sentiment d’incompétence renforce l’insécurité personnelle et aussi le repli de soi. D’autre part, l’organisation de l’établissement a également un effet sur l’intensité de collaboration d’enseignants. Le travail collectif devient plus important lorsque les enseignants sont satisfaits de relation avec leurs partenaires et aussi de l’organisation du travail. L’environnement interne de l’établissement comme la stabilité d’équipe éducative, la taille de l’école, la composition sociodémographique des étudiants, les ressources financières, matérielles et humaines fait partie des facteurs influençant l’intensité d’implication des enseignants dans un travail collaboratif. D’ailleurs, l’environnement externe de l’école peut également avoir un impact sur le travail collaboratif des enseignants y compris l’ancrage institutionnel de l’établissement, la situation géographique la demande sociale, la dynamique sociale et culturelle du territoire, la composition sociale d’habitants du quartier, etc.

Les caractéristiques personnelles des enseignants provoquant des échanges et de partage

La communauté d’enseignants peut construire, changer et apprendre ses pratiques. Plusieurs caractéristiques professionnelles des enseignants ont un effet sur leur travail collectif et provoquent des échanges et de partage entre eux. Ces caractéristiques peuvent être une ancienneté professionnelle. Cet effet a tendance être très fréquent chez les enseignants qui ont de l’expérience relativement longue dans le travail d’enseignant. Ces résultats doivent être ainsi relativisés et aussi mis en rapport avec certains éléments comme le type d’organisation de l’établissement, son contexte et les ressources pédagogiques professionnelles et personnelles qui sont mobilisées et construites dans le travail collectif. Dans ce cas, la trajectoire socio-biographique des enseignants possède un effet sur le travail collectif entre les collègues de travail dans une école.

Trouver un lieu d’échanges et de partage

Il est important pour les enseignants des écoles primaires de trouver un lieu d’échanges et de partage. Pour cela, il est aussi nécessaire de comprendre la monographie de l’établissement qui est réalisée pendant une année scolaire. Dans les écoles primaires, la composition socio-démographique des étudiants est comparable. Les monographies peuvent être réalisées grâce aux nombreuses méthodes de collecte de données y compris les observations participantes dans l’établissement pendant les temps qui sont hors de la classe, les entretiens semi-directifs avec des enseignants, l’analyse de documents écrits comme les projets d’école et le compte-rendu de réunions, la distribution des questionnaires. Ces méthodes permettent de trianguler des données collectées pour éviter les sur-interprétations potentielles venant des acteurs de l’école et du chercheur. Des contrôles doivent être faits régulièrement au sein de l’école. Des observations doivent également être effectuées dans les classes de tous les enseignants et aussi pendant les temps interstitiels qui sont hors de la classe comme le temps des repas, le temps d’accueil, le temps de sortie, le temps pendant les récréations. Cette implication est importante afin de trouver un lieu pour les pratiques d’échanges et de partage des enseignants sans perturber leur configuration durant l’année scolaire. Pour la plupart, les données qualitatives ont fait l’objet du processus de condensation et aussi de catégorisation. Cela a pour objectif de rendre intelligible et d’affiner les comparaisons inter-écoles et inter-enseignants. C’est pourquoi, dans la majorité des résultats, les données sont majoritairement d’une nature quantitative. Ainsi, la quantification des catégories des données qualitatives est une meilleure solution permettant de comparer toutes les modalités de pratiques d’échange et de partage des enseignants primaires au niveau inter et intra-écoles.