Les actions du Samusocial de Paris

assurance après suspension permis
Quelle assurance après suspension permis ?
mars 23, 2021
bilan de compétences
Pourquoi faire un bilan de compétences et quelle est son utilité ?
mars 29, 2021
Samusocial

Chaque jour le 115 de Paris ‒ numéro de téléphone d’assistance et d’orientation des sans-abris ‒ reçoit plus de 1500 appels. Ces appels n’entraînent pas forcément toujours une intervention, mais ce chiffre est très significatif de la nécessité de chaque samusocial pour l’aide aux SDF ou autres urgence sociale. Ce service public est très important et donne beaucoup d’espoir aux nécessiteux. Mais que fait réellement ce service ? Quelles sont les actions menées ? Voici plus d’informations, notamment à travers l’exemple du samu social de Paris.

Qu’est-ce que le samusocial ?

C’est un dispositif de service public d’assistance aux personnes dites « vulnérables ». Il existe depuis le milieu des années 90 (fin 1994 plus précisément), créé par un médecin ne supportant plus la situation très difficile des sans-abris ou des mal-logés. Elle nécessite de nombreux services qui aident au fonctionnement de ce dispositif d’aide. Par exemple, le samusocial de Paris reçoit l’aide matérielle et financière de la Mairie de Paris et des entreprises de transports publics (RATP, SNCF etc.). Retrouvez plus d’informations à ce sujet sur le site www.samusocial.paris. Évidemment, l’action des samus sociaux est conforme a des arrêtés préfectoraux, et ce, pour n’importe quel département dans lequel ils interviennent.

Quelles sont les structures qui composent ces samus sociaux ?

Pour être le plus efficace possible et réaliser le maximum d’actions, chacun de ces dispositifs sont divisés en différentes structures :

  • L’équipe de maraude, qui est en fait une patrouille (nocturne ou diurne) composée de médecins et spécialistes sociaux. Cette équipe va à la rencontre des personnes vulnérables, sans-abris, qui n’auraient pas sollicité d’intervention d’aide d’eux-mêmes. Ils engagent alors un dialogue, leur servent des boissons chaudes, parfois de la nourriture et les dirigent, si la personne le désire, vers des
  • Centres d’hébergement d’urgence, qui sont spécialement prévus pour les sans-abris ou personnes dans le besoin. C’est une solution éphémère, en général pour une nuit, mais il existe également les
  • Centres d’accueil de jour. Ceux-ci sont des espaces ouverts en journée, dans lesquels les sans-abris peuvent y faire des activités afin de les aider dans leurs démarches sociales, ou encore des ateliers dédiés aux soins ou à l’hygiène.
  • Enfin, on retrouve ce que l’on appelle les lits Haltes soins, qui existent afin d’aider les sans-abris ayant besoin de soins médicaux, en présence d’un infirmier. Ceux-ci sont en général envoyé par les médecins de l’équipe de maraude jugeant la nécessité d’une prise en charge pour la santé de la personne.

On l’aura compris, le samusocial a besoin de différents bénévoles qualifiés, car il est nécessaire de comporter des médecins, infirmiers ou encore assistants sociaux, en plus des bénévoles « classiques ».

À qui s’adresse le samu social ?

Ce dispositif s’adresse à toutes personne se trouvant sans abri ou très mal logée (gros niveau de vétusté du logement), mais aussi, et depuis peu, aux femmes victimes de violences (conjugales, la plupart du temps). Bien-sûr, aucune distinction d’âge, de nationalité ou autre n’est faite par ce service public.