Le cannabis peut-il traiter le cancer ?

victimes d'anxiété
Les gens intelligents victimes d’anxiété
juillet 4, 2016
Sur Mercure,
Sur Mercure, un jour dure 1408 heures !
juillet 4, 2016
Le cannabis

Le delta-9-tétrahydrocannabinol ou THC est la substance euphorisante que l’on retrouve dans le cannabis. Il est parfois employé dans le traitement du cancer afin d’améliorer la qualité de vie de la personne atteinte. En effet, elles souffrent généralement de douleur, de manque d’appétit et de nausées. Les recherches ont démontré qu’en prenant régulièrement de THC, les cellules du gliome humain ou la tumeur cérébrale agressive meurent par apoptose.

Qu’est-ce que l’apoptose ?

Il s’agit d’un processus durant lequel la cellule se détruit par elle-même. Les cellules saines ne sont pas du tout concerné par ce processus. Par ailleurs, le cannabidiol qui est une deuxième composant du cannabis renforcerait aussi l’effet de l’apoptose. Le THC est même utilisé pour son action anti-invasive, c’est-à-dire qu’il produit une barrière contre la prolifération des cellules cancéreuses vers les autres tissus. Si le cancer est très graves, cette action est très utile. Il n’est donc pas étonnant qu’un grand nombre de publications qualifient le cannabis comme étant un anti-tumeurs efficace. L’institut National du Cancer du gouvernement des Etats-Unis ainsi que la revue Nature l’ont d’ailleurs précisé en 2012 et 2014. Le British Journal of Pharmacology estime aussi que le cannabidiol ou le CBD est un médicament efficace contre le cancer.

Le cannabis pour contrer le cancer

Des études menées en 2001 révélaient que la prolifération des gliomes pouvait être limitée par les récepteurs à cannabinoïdes. Le CBD agit par ailleurs sur les glioblastomes comme le précise le site Cancer Research publié en mai 2013. Le Journal Public Library of Science le confirme aussi en janvier 2013. Une autre étude concerne l’inhibition de la propagation des cellules dans les cancers du seins par le CBD. En ce qui concerne le THC régulait le gène Cdc2. Le revue Molecular Research Therapeutics révèle que le CBD provoquait la mort des cellules du cancer du sein en renforçant l’apoptose et l’autophagie.

Le cannabis et le cancer du sang

Des scientifiques ont pu mettre en lumière les effets des cannaninoïdes sur les lymphomes à travers les récepteurs CB1 et CB2. Les composés agissent entre autres sur les leucémies et les myélomes si l’on se réfère à l’International Journal of Cancer. Il est donc conseillé pour le traitement, cependant, il faut savoir que le cannabis peut être cancérigène si l’on ne fait pas attention à comment on le prend. En effet, la fumée de cannabis contient les mêmes éléments cancérigènes que le tabac, ils sont même en forte concentration. En le fumant, on aborde plus de monoxyde de carbone qu’en fumant du tabac, voilà pourquoi le traitement se fait par le biais d’un vaporisateur pour prévenir le dégagement du goudron et les autres éléments plus nocifs.