Comment devenir naturopathe ?

Epreuves du DSCG
Accompagnement efficace et personnalisé dans la préparation aux épreuves du DSCG
juillet 3, 2020
Maquillage permanent des yeux
Les avantages du maquillage permanent des yeux
juillet 9, 2020
Le métier de naturopathe

Devenir naturopathe requiert un travail d’apprentissage à la fois long et passionnant. Ce domaine est très différent de celui de la médecine conventionnelle. Cette profession est encore mal perçue par le grand public, faute d’informations suffisantes concernant les formations et les qualifications du praticien.  En effet, un naturopathe digne de ce nom est un important acteur de la capitalisation de la santé. Il joue un rôle essentiel dans le traitement de certaines pathologies. Voici le guide complet à ce sujet.

L’essentiel à retenir sur le métier de naturopathe

La naturopathie est un métier reconnu en tant que « médecine non conventionnelle » par le Parlement Européen depuis 1997. Quant à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), elle l’a reconnue en 2001. Cette pratique vise à renforcer l’immunité de notre organisme grâce à des méthodes considérées comme biologiques et naturelles. Ainsi, lorsque vous suivez une formation naturopathe en ligne, on vous apprend essentiellement des modes de prévention des maladies en se basant sur le  principe de l’auto guérison, à partir de méthodes et remèdes 100% naturels. La naturopathie est un domaine de médecine dit « holistique », autrement dit, les techniques ne relèvent pas du conventionnel et considèrent l’être humain de manière globale.  

Toutefois, ce métier diffère de la médecine. Une « consultation » ne consiste pas à établir un diagnostic ni à prescrire des médicaments. Le naturopathe va prodiguer des conseils à ses patients dans le cadre de la santé naturelle. Il s’agit alors de trouver des remèdes en-dehors du cadre de la médecine conventionnelle, par exemple grâce à  l’hydrothérapie, l’aromathérapie ou des techniques de manipulation physique (massage, relaxation…). Un naturopathe sera aussi amené à vous recommander un régime alimentaire spécifique ou encore à adopter des méthodes de relaxation. Il pourra vous conseiller sur les exercices physiques à pratiquer pour vous permettre de vous sentir mieux dans votre corps. Vous pourrez consulter les sites de formation naturopathe en ligne pour en savoir davantage.

Qualités requises pour exercer le métier de naturopathe

Suivre une formation naturopathe pour pouvoir exercer ce métier ne suffit pas ; il faut aussi disposer de certaines qualités. Un bon praticien dans ce domaine doit être de tempérament posé et doux. Comme le métier de naturopathe fait partie de la famille des professions liées au bien-être, un bon naturopathe a pour rôle d’aider les patients à travers la médecine douce. Les gens qui ont recours à un naturopathe sont souvent sensibles aux soins « doux » pour retrouver le bien-être. Le naturopathe et son patient développent une relation d’aide. D’autre part, la naturopathie, en tant que médecine holistique, n’agit pas sur les symptômes de la maladie, mais plutôt sur ses causes. Un naturopathe doit donc bien cerner la manière dont le corps de son patient fonctionne afin de l’aider à se sentir mieux. On s ‘attend à ce que le praticien  sache expliquer et enseigner à son patient les divers mécanismes psychologiques et  physiques.  

Formations requises pour devenir naturopathe

Bon nombre de naturopathes ont préalablement suivi une naturopathe formation axée sur la médecine traditionnelle. La profession n’est pas encore vraiment réglementée, mais il existe des écoles agrées par la Fédération Française des Écoles de Naturopathie (FENA) qui dispensent des formations spécifiques. Certains cursus se composent d’un volume horaire de 1400 heures d’enseignement et font appel à différentes catégories d’intervenants. Ces formations sont assez coûteuses et leur durée varie d’un cursus à un autre (entre un et trois ans). Par ailleurs, il est possible d’opter pour une formation naturopathe en ligne ou par correspondance. De nombreux instituts dédiés en proposent, avec un stage en milieu professionnel. L’enseignement à distance permet aux étudiants d’exercer une activité professionnelle tout en se formant à leur propre rythme. D’autre part, le domaine de la naturopathie est souvent concerné par la reconversion. Dans certains programmes, les matières dispensées sont très diversifiées, allant de la prévention et l’éducation aux régimes alimentaires et à la physiologie, en passant par la gemmothérapie, l’aromathérapie ou encore l’iridologie.

Rejoindre l’association professionnelle des naturopathes

Après avoir suivi une formation naturopathe, le futur praticien devrait rejoindre l’association professionnelle des naturopathes francophones et métiers associés (APNFMA). Cela lui permet d’obtenir une attestation de son activité et de l’exercer librement. Toutefois, l’adhésion à cette association est soumise à l’obtention d’un diplôme agréé, octroyé par une école jugée « sérieuse ». Par ailleurs, l’APNFMA peut apporter différents types d’aides à ses adhérents. En plus de pouvoir garantir la qualité des formations, elle inscrit le naturopathe diplômé dans l’annuaire dédié en attestant que celui-ci suit un code déontologique. En outre, une liste des compagnies d’assurance professionnelle est remise aux naturopathes membres, qui peuvent également bénéficier d’une aide pour l’installation de leur cabinet privé. L’association dispense des formations continues (par modules) et délivre des cartes professionnelles ainsi que des agréments. Étant donné que la naturopathie est un métier encore très controversé, le fait d’adhérer à l’APNFMA est fortement recommandé à ceux qui ambitionnent de devenir des naturopathes reconnus.