8 conseils sur les prêts : comment être intelligent et épargner ?

6 conseils pour économiser de l’argent dans les toilettes
juin 10, 2021
Comment faire aimer les musées à vos enfants ?
juin 10, 2021

Avant de recourir à des capitaux empruntés, il convient d’examiner de manière critique si cela est réellement nécessaire. Malheureusement, de nombreux prêts à la consommation sont contractés sans urgence concrète. Les voyages ou les produits de luxe tels que les montres sont souvent la raison du financement. Il devrait être évident que ce type de dépenses n’est pas exactement favorable à la situation financière personnelle. De nombreuses insolvabilités personnelles pourraient être évitées si les emprunteurs procédaient à une évaluation réaliste de leur situation financière et évitaient les dépenses inutiles.

En savoir plus sur les prêts

De nombreux consommateurs font l’erreur de calculer le montant du crédit nécessaire et le calcul est trop optimiste. Cela signifie que le besoin de crédit est sous-estimé. La conséquence est que l’argent ne suffit pas et il est inévitable de contracter un autre emprunt, ce qui entraîne généralement des coûts plus élevés. Il serait donc conseillé de faire des calculs assez conservateurs et d’intégrer une réserve financière. Afin de pouvoir rembourser le prêt sur une base mensuelle pendant toute la durée, le montant du versement doit être choisi de manière judicieuse. Là aussi, la grave erreur est souvent commise et le terme est choisi trop court. Cela s’accompagne d’une augmentation des remboursements mensuels, ce qui peut restreindre massivement les liquidités. En cas de doute, le délai devrait toujours être un peu plus long afin de maintenir la charge régulière dans des limites. Le long terme fait augmenter les frais d’intérêt, mais par rapport à un prêt qui ne peut être remboursé en raison de mensualités trop optimistes et qui se termine dans le piège de l’endettement, des taux d’intérêt plus élevés sont parfaitement acceptables. L’offre de prêts est importante. Chaque établissement de crédit a ses propres produits et fonde ses prêts sur des conditions individuelles. Une comparaison est donc cruciale pour obtenir la meilleure offre possible.

Les portails de comparaison permettent de comparer les différents prêts de manière pratique et d’obtenir d’abord une vue d’ensemble. Comme les conditions concrètes dépendent en fin de compte de divers facteurs, dont le niveau des revenus, la Schufa et les titres, il faut obtenir des offres personnalisées. Outre les prêts classiques des banques, il peut être intéressant d’envisager des solutions alternatives. Un nombre croissant de consommateurs se tournent vers les prêts d’égal à égal : prêts P2P, par exemple, parce que ce sont des particuliers plutôt que des banques qui prêtent ici. Souvent, l’effort bureaucratique est nettement moindre et les montants des prêts sont versés plus rapidement. Comme le montre le portail financier du Comité central du crédit dans une comparaison, il existe actuellement plusieurs plateformes réputées pour l’obtention de prêts auprès de prêteurs privés. Les prestataires servent d’intermédiaire entre les emprunteurs et les prêteurs et perçoivent une commission pour leurs services. Un prêt à remboursement libre et imprévu est toujours un avantage, car il donne aux emprunteurs la possibilité de rembourser le capital emprunté en dehors des échéances régulières. Avec de nombreux prêteurs, ce n’est pas possible.

Les 8 conseils sur les prêts

Les consommateurs optent souvent pour le crédit à tempérament classique. Mais cela ne doit pas nécessairement être la solution la moins chère. Bien que les emprunteurs aient l’avantage que l’argent puisse être utilisé à n’importe quelle fin, le coût du prêt peut être comparativement élevé. Pour les prêts spéciaux, tels que les prêts automobiles, le taux d’intérêt annuel effectif est souvent plus faible. Si le capital emprunté est de toute façon nécessaire pour un objectif spécifique, un prêt pour un objectif spécifique serait avantageux. Si le risque est trop élevé pour les prêteurs, les banques refuseront le prêt. La dette peut être, par exemple, une cote de crédit négative ou un revenu irrégulier.

Cependant, si deux personnes sont emprunteurs, cela augmente la solvabilité et la probabilité d’un engagement de prêt augmente. À condition que la deuxième personne dispose d’une information Schufa positive et d’un revenu mensuel suffisant. Pour les petits prêts, l’assurance de la dette résiduelle doit être supprimée. Bien que cette assurance protège contre le non-paiement dû à l’incapacité de travailler ou au chômage, elle est très coûteuse et fait inutilement augmenter le coût du crédit. Cette couverture d’assurance ne vaut la peine que pour les grosses sommes d’argent, comme c’est le cas lors de l’achat ou de la construction d’un nouveau bien immobilier.